Le changement de modèle économique

 

Cherchant à maximiser ses profits au jour le jour, BLUE MIND entretient en permanence en confusion concernant son modèle économique.

Initialement, il s’agissait pour BLUE MIND de fournir le logiciel de messagerie sous deux versions et une triple licence :

  • une version libre et gratuite, sous double licence GNU Affero GPL v3 et CeCill v2, sans prestations de support associées ;
  • une version privatrice et payante, seule version pour laquelle BLUE MIND proposait du support.

licence_commerciale

La version privatrice et payante n’a bien entendu jamais été mise en évidence dans la communication de BLUE MIND pour ne pas s’attirer les foudres de la communauté, mais directement proposée à ses clients.

Évidemment, un tel modèle d’affaires requiert d’être titulaire des droits sur son propre code, et de ne pas avoir de briques tierces sous des licences comme la GNU GPL.

Ce n’était pas le cas de BLUE MIND, qui loin de repartir d’une page blanche, avait créé une nouvelle interface mais repris comme moteur de sa solution les modules au cœur d’OBM, qui sont sous des licences très protectrices des libertés des utilisateurs.

En clair, BLUE MIND faisait du privateur à partir de briques sous GNU GPL. Ce n’est pas seulement mal, c’est illégal.

En agissant pour protéger ses droits, LINAGORA a obligé BLUE MIND a purger son code de la licence privatrices payante. Avec la modification des entêtes de son code source intervenue le 21 janvier 2014, entre 2 heures et 4 heures du matin1, BLUE MIND a en effet opéré discrètement une nouvelle volte-face concernant de son modèle économique.

Voici la différence entre les entêtes des codes source de la solution Blue Mind avant (à gauche) et après (à droite) cette mise à jour :

changt_entet_21022014

Le texte supprimé est le suivant :

* Blue Mind SAS also offers commercial licenses with additional warranties,
* professional functionalities or services. If you purchase a commercial
* license, then it supersedes and replaces any other agreement between 
* you and Blue Mind SAS (above licenses and LICENSE.txt included). 
* See http://www.blue-mind.net/licenses

Avant, BLUE MIND propose une licence privatrice payante sur du code libre.

Après, le site de BLUE MIND et sa communication commerciale ne parlent plus du tout de licence privatrice payante, mais d’une offre de services avec une souscription autour de la solution Blue Mind.

Ainsi, craignant les conséquences graves de sa contrefaçon grossière, BLUE MIND a changé de modèle économique. C’est, avec les opérations de dissimulation du 21 janvier 2014, une admission implicite de la légitimité de la démarche de LINAGORA, et de la réalité de la contrefaçon.

 


 

1 Commits intitulés « Update header for 2014 » dans http://git.blue-mind.net/gitlist/bluemind/commits/master/

 

Partager Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on Google+Email this to someonePrint this page